Parait que des élections arrivent. Bon, c’est vrai que là, on a un grand intermède. On parle beaucoup de ceux qui ont un boulot mais qui déjà le dix du mois... Ça occulte un peu ceux qui n’ont pas de boulot et que ça coute… un pognon de dingue ! Ça va r’venir, je m’inquiète pas. Et là, prenez une feuille de papier et faites un bâton chaque fois que vous allez entendre le mot …« formation ».

Ce qui est dingue, c’est que la « Formation », ça marche un peu comme un œuf. On en parle, on le caresse, on le regarde, on tourne autour, mais pas beaucoup de journaleux ne s’intéressent à ce qu’il y a dedans. On voit tous les  politiques  « sauter comme des cabris » en criant formation, formation et… formation ! Alors essayons (modestement !) de voir ce qu’il y a à l’intérieur. Attention à l’omelette !   eaurobinetDes « organismes », des « centres », des « instituts », des « programmes », des « politiques » de formation, ça on en a, avec logos, entêtes, plaquettes, sitinternettes, locaux, bureaux, c’est bon, là, ya tout ce qui faut. OK, alors maintenant, il faut des formateurs pour y mettre dedans. Ben ouais, si tu vends des croissants, même si la boulangère est une grosse c…, si les croissants sont bons… Pas grave !

Si tu vends de la formation, ah là t’es coincé, le croissant cette fois, c’est un peu le formateur ! Et là…, hum…, c’est plus dur. Le formateur sortirait-il d’une « école de formateur » ? Ben non parce que ça n’existe pas. OK, mais bon, le gars, il faut quand même qu’il apprenne un boulot aux gens.      cover-r4x3w1000-58c8183872b5a-sipa-00669367-000002Pour cela, il faut qu’il le connaisse bien le boulot. Oui mais s’il a bien réussi dans ce boulot, pourquoi il s’embêterait  à venir faire de la « formation » ? Et puis, il faut qu’il soit capable de transmettre. Ouille là c’est pas donné à tout le monde ça. Un goût de  mouton à 5 pattes cette histoire. Bon…, mettons qu’on l’ait trouvé…

Alors maintenant le gars, il se dit, le gars, je vais apprendre mon boulot à des gars (ou des filles bien sûr !). Eh ben non, pas forcément. Attention, on n’a pas dit qu’on envoyait les gens apprendre un boulot, on a dit qu’on les envoyait faire une formation, c’est pas pareil !

Comment ça ? Ben oui mon gars, apprendre un métier, tu vas où là ? On n’est plus dans les années cinquante. Non maintenant, au-dessus du formateur, il y a un centre de formation, et puis au-dessus, des programmes de formation, et puis au-dessus, des politiques de formations, et puis au-dessus, des penseurs de formation. Alors quand cette mayonnaise redescend au niveau du formateur qui se retrouve face à ses ouailles, là il faut que le gars soit aussi un bon cuisinier, surtout pour trouver la bonne sauce. Et là, ça te fait du mouton à 6 ou 7 pattes !   carafe-eau-fraiche-min-1000x550Bon, s’agit pas non plus de faire n’importe quoi. Il faut toujours pouvoir justifier son action. Le formé, en fin de formation,  ne saurait toujours pas faire le boulot ? Alors, il faut valider, valider, valider tout ce qu’on peut valider. Par exemple, le boulot, ça serait de remplir des verres d’eau. Le gars, tu l’as formé et il ne sait toujours pas remplir des verres d’eau. Oui mais…, il sait… ouvrir un robinet, validé !, faire couler de l’eau dans une carafe, validé !, ne pas faire déborder l’eau, validé !, amener la carafe à la table, validé ! Il verse ensuite toute l’eau à côté ? Pas grave, tu vois pas déjà tout ce qu’il a validé !

Oui mais bon, il ne sait toujours pas faire le boulot ! Là tu vois vraiment les choses en noir ! Avec tout ce que le gars a comme acquis, ça lui fait un max de connaissances « transversales », utilisables dans pleins d’autres boulots, c’est ça qu’il faut voir, tu comprends ! Et puis, tu ne peux pas savoir, il peut aussi trouver un job d’ouvreur de robinet !   4493-servir-un-verre-WallFizzAlors bien sûr, il faut pouvoir retrouver des traces de tout ça. Le mieux encore, c’est de faire des fiches, des fiches et des fiches de fiches, pour pouvoir faire des dossiers, des dossiers et des dossiers de dossiers. Et là, ça te fait le mouton à dix pattes. Purée, va falloir se dépêcher de les ouvrir ces écoles de formateurs. Oui mais là, il va nous falloir des formateurs de formateurs de formateurs. Là vache…, on n’est pas rendu ! Vais boire un coup d'flotte moi tiens!

PZzPZqdgyJdLOWn-800x450-noPad