Et les kurdes, et les kurdes…

 

Purée je me suis farci dix pages sur les chiites et les sunnites y a pas trois semaines, et v’là ti pas qu’ils me rajoutent les kurdes. Loin de moi l’envie de négliger les kurdes, d’ailleurs je me suis bouffé tout Wikipédia hier mais j’avoue que je suis un peu découragé d’en faire une belle synthèse. Bon, comme je ne résiste pas au plaisir de raconter des histoires… faisons là donc « café du commerce », plus qu’universitaire.

 

Peuple aux origines très anciennes, traces bien avant Jésus-Christ, et perpétuellement chahuté par l’histoire, incroyable, comment dans cette partie du monde, les hommes se foutent sur la gueule depuis très longtemps… C’est partout pareil ? Pas sûr, à vérifier.

Le problème des kurdes, c’est qu’ils sont d’éternels perdants. Leur ténacité n’est pas remise en cause. La preuve, ils sont toujours là, trente millions de part le monde, ouais c’est pas rien, ça mériterait même un petit pays ça, mais bon, prenez la file d’attente, y a déjà les palestiniens, vous étiez là avant, ah ouais mais fallait pensez à prendre un ticket aussi !

Pratiquement à toutes les époques, il a fallut qu’ils se frottent à plus puissants dans le secteur, et ça n’a pas arrêté, un truc de malade : ils ont du se coltiner les perses, les romains, les byzantins, les mogols, les ottomans, tout cela avec plus ou moins de réussite, parfois, « annexés », « envahis », « utilisés », ou encore massacrés ! Toujours là au bout de tout ce temps et ces « traitements », respect !

Ah évidemment, le seul truc qu’ait vraiment encore une fois réussi à leur « baiser la gueule », c’est les religions. Bon, j’exagère, c’est quand même assez homogène avec 80% de sunnites, mais ils sont partout ailleurs : christianisme, chiisme, judaïsme, plus encore des trucs à eux comme le yézidisme, sans oublier quelque chose que j’ai découvert, l’alévisme, qui puise ses racines dans l’Islam, mais avec une conception très différente tout à fait passionnante. Tout cela ne remet pas en cause leur instinct de survie en tant que peuple, mais un petit point faible à leur unité tout de même.article_SGE

 

D’autant que, pour faire simple, les principaux bastions sont dans 4 pays, je ne vous dit pas la liste de malade : Iran, Irak, Syrie, Turquie ! Ouais là, pas de problème, ils sont aux premières loges, on n’a pas fini d’entendre parler des kurdes, mais finalement on pourrait dire qu’ils sont dans la continuité de leur histoire, semée de tragédies…. Tiens, au passage, ils sont 900000 en Allemagne, pas mal…1008639-Réfugiés_kurdes

Un petit quart d’heure d’histoire, allez… Fin de la première guerre mondiale, faut réorganiser un peu tout le merdier : traité de Sèvres, 1920, on disloque l’Empire Ottoman, et on évoque l’autonomie d’un futur Kurdistan ; traité de Lausanne, 1923, les turcs ratatinés ont quand même leur mot à dire, disparition de toute allusion au Kurdistan, on est passé pas loin, mais finalement, c’est niet.

507508_des-milliers-de-personnes-rassemblees-a-diyarbakir-le-17-janvier-2013-pour-rendre-hommage-aux-trois-militantes-kurdes-tuees-a-paris

Chose extraordinaire, il y a aujourd’hui au Nord de l’Irak, un Kurdistan irakien, qui dispose d’une large autonomie vis-à-vis de Bagdad depuis la guerre du Golf, on en entendait presque pas parler, jusqu’à ce que « l’Etat Islamique »… Mahomet, s’il te plaît, fais quelque chose !!! Espérons qu’ils ne finissent pas en jouet pour américain…