Une fois n'est pas coutume dans ce blog "d'articles", passons en mode écriture spontanée, ouais journal quoi. Hier je passe devant ce qu'on a peine à appeler encore une boulangerie: "3 baguettes achetées, une gratuite". Juste à côté, une autre "boulangerie", strictement côte côte; 3 baguettes achetées, 2 gratuites". Bon, vous allez en bouffer du pain, bordel !!!???

J'habite dans une ville de, allez au bas mot, 23000 habitants. Le nombre de "boulangeries" new generation, s'élève désormais à 8, puisque pas moins de 2 nouvelles viennent de sortir de terre, comme de la pâte à pain gonfle dans le four à ...??? pain ! C'est bon je vois qu'on suit !

Nîmes (Copier) (Copier)(1)

New generation ? Bien sûr vous connaissez. Particularité ? Un parking devant pour garer sa caisse, non pas les bus, pas des trucs qui favorisent les transports en commun. A l'intérieur ? Du pain évidemment, mais pas seulement une avalanche de bouffe, des sandwichs à tout, pizzas, pains bagnats, fougasses, salades, patisseries, viennoiseries,très souvent avec des promos, 3 achetées, une offerte, non allez 2..., 3..., 4..., 10, 15 ,100, 1000, vous allez bouffer, nom de dieu...!!!photo-home4

C'est tout comme signe distinctif ? Eh eh... que nenni ! Ces boutiques ont révolutionné le look de la boulangère. Triées sur le volet. Le volet, ça serait, plus de 40 balais t'es balayée, avec un petit minois et des formes plus à bouffer de la salade avec 3 olives que des sandwichs bourrés de malbouffe. Critère secondaire pour choisir ces hypers du pain ? Tu rigoles Anatole, question pain, c'est le même partout, avec comme produit phare les "tradition", la rigolade...

Ouais, ben moi aussi merde, je ne dis pas toujours non, en plus on peut y boire son p'tit café du matin. Mais, bon, j'en conviens, mon charme est bien plus ravageur avec ma petite boulangère de quartier, avec qui j'échange des nouvelles du... quartier, ouais bravo !, que sa petite boutique qui sent si bon mon enfance, elle devrait être classée réserve naturelle, et que tant pis si pour aller chercher mon pain, qui est toujours numéro 1 à mon hit parade, je dois monter dans ma paire de pompe, et y aller à pied !

Quand tu vois des promos à 2 gratuites pour 3, tu te dis que le blé, pourtant un produit agricole de valeur, vu qu'un céréalier de la Beauce, t'as quand même un peu de mal à l'appeler encore un paysan, (d'ailleurs qu'est-ce qu'ils ont tous à continuer à se mettre ensemble pour s'appeler les agriculteurs, bref autre débat...), tu te dis que le blé, c'est pas tant de blé que ça, ah ah ah ! Non, ce qui compte, c'est la bagnole, le parking, la vitrine qui flashe, les montagnes de bouffe, et la p'tite serveuse canon, et qu'il faut bouffer, bouffer, pour faire repartir la croissance.images

Allez, j'vous laisse, j'vais chercher mon pain chez ma p'tite boulangère, avec un p'tit carillon à la porte et les mamies du quartier qu'auraient même pas idée d'aller chercher du pain en bagnole. On parlera du temps, du boulot, ou des vacances, ou des enfants, ou du quartier qui se meure à cause des putains de parkings pour nos putains de caisses devant les hyper, et les hyper à pain avec bientôt du rouge à lèvres dessus.

boulangerie-paris-18e-MAUVIEUX