L'émission sur TF1 "Bienvenue chez nous" (transformez votre maison en chambre d'hôtes), s'éssoufle un peu. La chaîne cherche de nouvelles idées, en déclinant le concept sur d'autres univers. il nous semblait sympa, de leur donner un petit coup de main, voici donc un extrait de notre première proposition.

 

Nombreuses sont celles qui ont toujours rêvé d’être dame pipi. Certaines l’ont fait. Avec nous cette semaine quatre candidates qui ont mis leur rêve à exécution. Nous nous rendrons successivement chez chacune d’entre elles, où elles seront jugées par les autres candidates suivant quatre critères :

- l’accueil

- la qualité des services

- les toilettes

-et enfin, dernier critère, et non des moindres, le rapport qualité-prix.

Cette semaine, nous sommes accueillis par Henriette, à Châteauroux dans l’Indre. Henriette, après avoir tenu un café pendant trente ans, écœurée de toujours retrouver ses chiottes dégueulasses, a décidé de consacrer sa retraite à cette petite pièce, qu’elle a le plus négligé pendant toute sa carrière.

« Bonjour, bonjour à tous, bienvenue, entrez, entrez ! »

Henriette, restée fidèle à son univers, s’est lancé dans un concept, que l’on pourrait qualifier de… bar snack toilettes, c’est bien ça Henriette ?

«  Oui oui, je vous en prie entrez. Alors voilà, vous avez là, sur votre gauche, des distributeurs de boissons chaudes, boissons froides, friandises, ou alors petit café au bar si vous préférez, avec croissants, brioches, pains au chocolat, le kiosque à journaux à votre disposition là-bas sur la droite, avec petits tabourets molletonnés en forme de cuvettes WC. Le midi, je propose un assortiment de « chaud », pizzas, quiches, paninis, croquemonsieurs. »toilettes-publiques-bars-restaurants-londres

Dis donc Henriette, t’as pas l’impression d’avoir refait ton café, mais dans des toilettes cette fois.

« Non, pas du tout, car cette fois, tout tourne autour des toilettes. Nous nous sommes rendu compte, que neuf client sur dix, après le petit café du matin, ont irrésistiblement envie d’aller… enfin vous voyez quoi. Et je ne vous dis pas le midi, avec la fontaine à coca en chasse d’eau. Nous venons de lancer depuis peu, des veillées tisanes, qui ont l’air à priori, prometteuses ! »

« Mais trêve de bavardage, passons justement aux toilettes. Nous sommes partis sur une déco Paris 1930, travail autour du fer forgé, pissotières en formes de kiosque à journaux d’époque, chiottes à la turc en gloriette. Je vous invite à descendre l’escalier imitation bouche de métro d’avant guerre, avec posters d’affiches rétros d’anciens spiritueux. Vous pouvez prendre vos places. »Toilettes_mad

Allez, allez, Gisèle, Armande et Anouchka, en place…

Bruits de pennes de portes, de gémissements et de clapotis de crottes tombant en cascade au fond du trou…

Les trois candidates doivent désormais attribuer des notes, suivants les quatre critères désignés. Henriette ne connaitra ses notes que vendredi, à l’issue de la finale. Elle va néanmoins pouvoir  regarder les premiers commentaires :

Alors Gisèle, nous nous sommes tout ouïs : « pour l’accueil, je donnerais la note de 6. J’ai beaucoup aimé la gouaille d’Henriette, qui se fond bien dans le décor, même si son côté mère maquerelle m’a fait craindre un moment de croiser des prostituées au sous sol, avec des maquereaux en train de tirer sur des gitanes maïs dans l’ombre. Pour les services, je donne la note de 7, j’ai bien aimé les toilettes parfumées aux odeurs de boulangerie, qui nous remet aussitôt en appétit en sortant. J’ai eu un peu peur en voyant de vieux journaux dans des caisses en bois, là l’ai craint un moment, de devoir m’essuyer avec. Pour les toilettes en elle-même, je donne la note de 8. J’ai particulièrement apprécié les accoudoirs remontants pour se remettre à la verticale, après la position accroupie, sur les chiottes à la turc, et le système de chasse d’eau en forme de borne à incendie. »toilettes-publiques1

Eh bien merci Gisèle, il ne vous reste plus qu’à rendre votre verdict, pour le dernier critère, à savoir le rapport qualité prix. Chez Henriette, l’accès à la zone toilette est à un prix de 30cts d’euros. Vous déposerez vos piécettes sur la soucoupe à votre nom en sortant. Nous découvrirons cette somme lors de la finale vendredi. Vous pourrez confronter vos points de vue entre candidates, il sera alors temps de nous dire, si c’était à chier, ou alors chiant, ou encore si la quiétude des lieux a pu vous soulager, voire vous décongestionner.

Retrouvez tous les commentaires des autres candidates sur www.TF1. tuladanlcul.fr.

Demain, nous serons chez Anouchka, qui nous vient de Russie. Elle nous fera découvrir son espace « Karcher sphincter », véritable concept de nettoyage du corps, totalement inspiré des traditions de son pays d’origine, avec sauna, bain glacé, et friction du corps aux branches de sapin. En attendant chers amis, à demain.

Lien livres perso: TheBookEdition