porcelet-rc3b4ti-c3a0-la-broche-via-mechouigatineau-com

Cochonnet habite dans un élevage industriel près de Hénin Beaumont. Dés le premier tour des municipales, il a été pris d’une angoisse, celle de voir la consommation de porc augmenter, "là-haut vers le brouillard". Il sait qu’il y aura régulièrement du jambon au menu des cantines scolaires de Beaumont. Pourquoi en serait-il autrement ? Ne dit-on pas que dans le cochon tout est bon. Il veut bien adhérer à l'idée que toutes les parties du cochon sont bonnes, mais pas adhérer à un parti, où toutes les idées sont connes !

Lafontaine, lui gambade encore dans les prairies de Provence, se désaltérant parfois dans le courant d’une onde pure. Il a, quelquefois, entendu parler d’une fête dont le nom provoque une désespérance certaine chez nombre de ses frères plus âgés. A l’approche de l’Aïd, nombre de ses copains de troupeau vont disparaître pour ne plus jamais revenir.     la-reunion-permettait-de-preparer-les-conditions-d-abattage_2089474_667x333

Depuis que Cochonnet et Lafontaine se sont rencontrés sur un site de rencontre animale, ils ne se quittent plus. Ensemble, ils ont beaucoup conversés sur le mot « hallal », finissant par tomber d’accord sur le fait que ce mot ne changeait pas grand-chose, à leur destinée toute tracée. Cette tragédie ne leur enlève pas le sens de l’humour, et ils rient souvent de bon cœur, à l’évocation de la viande de porc hallal. Cochonnet soupçonne certains hommes de vouloir refaire le scandale de la viande de cheval, mais avec du porc cette fois. Dans le cochon tout serait bon, mais si en plus le cochon était dans tout, beaucoup d'hommes du sud ne pourraient plus manger de plats industriels, ah la la !

Nos deux compères ont parfois de longues discussions jusqu’à très tard dans la nuit. Ils conviennent qu’il est parfois un peu lourd d’être emblématique, voire symbolique, en tant que viande dans la nutrition humaine. Leur amie, Chevrette, rencontrée sur le site, leur confesse qu’elle s’en sort mieux avec son côté étendard de néo ruraux en train de faire cuire du pain bio pendant que s’affinent les fromages eux aussi de chèvre.  
troupeau-chevre-2

Lapinture, le garenne, intervient souvent dans les débats, presque jaloux de ses amis. Certes, il est réconforté quelque part de voir que les lapins se font discrets au rayon boucherie. Pourtant, il leur faut toujours « détaler (comme des)» pour ne pas « se faire tirer dessus (comme des)», ce qui s’avère difficile depuis que l’homme en a « posé (des lapins)» un peu partout.     

93909804

Tous se remontent le moral en regardant les poulets, qui ne parlent plus depuis longtemps. L’autre jour, à la télé, il y avait un boucher de stars, qui vend de la super bidoche. Ils passaient de la musique classique aux bestiaux pour les déstresser avant de les zigouiller, la viande est meilleure. Je comprends mieux que les poulets, électrifiés, puis broyés, puis mélangés avec tout un tas de trucs pour en faire des nuggets, ça ne soit pas très digeste, bon appétit, si vous êtes à table !      

images

Rien donc à espérer des petits camarades, pour se faire remonter le moral. Aux dernières nouvelles, Cochonnet et Lafontaine réfléchissent à un échange d’appartement pour les grandes vacances, la mairie de Hénin ayant programmé pour le 14 juillet prochain, un immense barbecue, avec au menu, en vedette, du cochon de lait grillé. Il est question, avant de les saigner, de leur chanter la Marseillaise... Sinon, pour ceux qui ne mangent pas de porc, il y aura des frittes !